Sortie Estran du 9 septembre 2018 à Barneville

Sortie Estran du 9 septembre 2018 à Barneville

« Mes antennes bougent » mais n’ont pas tout capté ! SOS !…

Le dimanche 9 Septembre dernier, un petit groupe d’irréductibles gaulois bio ont bravé les éléments à la recherche de bestioles ou autres éléments probables peuplant l’Estran de Barneville… (Photos 1 et 2). Un grand merci à nos Druides Manu, Michel et Aurélie pour les éclaircissements avisés sur les espèces rencontrées lors de ces 3h de balade sous le vent mais sous le soleil de notre cher Cotentin…
Malheureusement, ma petite cervelle pleine mais parfois aux idées éphémères n’a pas réussi à retenir tous les noms (il faut dire que parfois ceux-ci sont improbables), et malgré des recherches sur le Weinberg et sur Doris, je n’ai pas réussi à retrouver toutes les terminologies nécessaires afin de placer les nominatifs adéquats sur mes photos… J’ai donc décidé de faire appel à vos méninges pour compléter voire corriger les éléments photographiques joints à ce mot…
Chaque photo est numérotée et il vous suffira de m’envoyer un mail (florencenicault@gmail.com), pour que je puisse compléter au fur et à mesure (Premier remerciement d’avance à Ronan qui se chargera de réactualiser au fur et à mesure sur le site du CNP. D’ailleurs tant que j’y suis, bravo également à toi Ronan pour ton idée de « Mes antennes bougent » et j’espère que nous serrons nombreux à alimenter dans le futur cette rubrique que Monsieur Pascal BIGOT a inaugurée avec brio (quoique qu’un correctif sera nécessaire en fin de cet article sur une information quelque peu erronée…).
Mon premier questionnement concerne les photos 3, 4 et 5 : Sur la photo numéro 3, j’ai bien remarqué la toute petite crevette, cependant qu’Aurélie me désigne un emplacement mais quoi ? Mystère et boule de gum, il me semble que, elle et Manu me parlent de petites bêtes qui sont rugueuses ou lisses ???, ma mémoire vient de rencontrer son premier bug ! N’y aurait-il pas également une ascidie juste à côté de la crevette ?, j’attends vos confirmations…
Sur la photo numéro 4, la loupe de Michel doit certainement vouloir agrandir le champ de mes connaissances… J’y vois bien des balanes et une patelle mais je crois que c’est le petit animal en bas à droite qui est concerné ?? Deuxième bug de mes pauvres facultés cognitives liées à l’enregistrement de données… On retrouve ce petit crustacé sur la photo numéro 5, pitié, j’aimerai tant connaître son nom !.
Photos 6, 7, 8 et 9 : vous retrouverez plusieurs formes d’ascidies. Je me suis émerveillée de leurs couleurs sur cette balade…
La photo 10 me laisse perplexe ! Mon esprit inculte et néophyte y voit des œufs !
Sur la photo 11, vous pouvez observer un petit animal qui me fait particulièrement craquer le grain de café ou porcelaine puce ou Trivia artica (c’est juste pour prouver que j’ai bien fait des recherches…). Par contre c’est quoi le « truc » trop joli en dessous ?
Photo 12 : Attention, il n’y a pas qu’une seule ophiure ! Observez bien…
Photo 13 et 14, celles-là sont pour Michel, peux-tu nous redonner le nom de ces algues ?
Passons aux crabes : photos 15, 16, 17, 18 et 19. Photo 15, Nous y retrouvons un inachus ou un macropode ?. Photo 16, illustration de La fameuse « étrille aux beaux yeux rouges, elle, n’a peur de rien et vous menace de ses pinces bien écartées. P.Bigot » . Photos 17 et 18, j’ai baptisé ce petit crabe, champion de la cachette, la « petite araignée » (quelques réminiscences des passionnantes explications de Manu), est-ce vraiment son nom ?. Photo 19, un petit crabe porcelaine, on en a vu beaucoup ce jour-là, accompagné d’un lepadogaster ou porte-écuelle.
Photo 20 : nous retrouvons le lepadogaster mis en valeur par la fameuse loupe de Michel !
Photo 21 : Ce joli petit poisson et son compagnon, quels sont leurs petits noms ?, je crois que Manu pourra nous renseigner…
Les photos 22, 23 et 24 sont consacrées aux anémones : une anémone solaire qui nous semblait peu véloce jusqu’à ce qu’Aurélie la titille avec le bout du manche de son épuisette, figurez-vous qu’elle s’y est accrochée vigoureusement (photo 22). Sur les photos 23 et 24 nous retrouvons l’habituelle anémone verte.
Photos 25 et 26, une petite méduse.
Photo 27 : un joli Nerophis dans la jolie épuisette d’Aurélie (j’ai bien compris ce jour-là qu’il faudrait que j’investisse dans cet outil particulièrement utile sur les balades Estran !…).
Photo 28 : des œufs de Seiche.
Photo 29 : encore un petit animal qui m’émerveille à chaque fois, une petite astérie bossue !.
Photo 30 : le seul nudibranche que l’on a trouvé, non, rendons à césar ce qui est à césar, qu’Aurélie a trouvé. C’est clairement un bébé, si vous trouvez quelle variété bravo !
Les photos 31, 32, 33 et 34 sont consacrées au vers ! J’étais trop contente car du haut de mes bientôt 49 ans, j’en avais jamais vu ! (il est jamais trop tard, etc….). J’ai rien retenu de ce que m’ont dit les formateurs ! Quelle poisse !
Photo 35 on peut constater les talents de sculptrice de mère nature !
Photo 36, les aventuriers repartent vers un goûter bien mérité (et fort copieux !).
Voilà, j’attends vos informations ou corrections avec impatience.

Pour conclure deux choses :
Un petit correctif quand à une information donnée dans le superbe article du PLONGÉE DU 16 SEPTEMBRE 2018 : « MES ANTENNES BOUGENT » de mon cher Maître, Monsieur Pascal Bigot je cite : « Pour finir le gonfaron. C’est un Bernard l’ermite qui transporte son anémone. Et si vous essayez de toucher celle-ci, elle vous balance des filaments appelés aconties, gorgée de cellules urticantes. Si vous voulez en savoir plus interrogez Florence Nicault : LA SPECIALISTE MONDIALE de l’acontie. ».

Quitte à détruire la légende, je vous explique l’envers du décor !. Lors de la plongée du 16 Septembre, j’ai ramassé ce Bernard l’Ermite car je l’avais trouvé trop mignon !, je n’ai remarqué son anémone que lorsque j’ai tendu la bestiole à mon cher professeur et c’est seulement à ce moment-là que j’ai découvert ces fameux filaments. Mon esprit n’a fait qu’un tour et je me suis immédiatement souvenue d’un des cours bio suivi lors de l’année où le formateur nous avait bien expliqué qu’elles étaient urticantes. La seule pensée pragmatique qui m’est venue dans l’instant c’est « Heureusement que je porte des gants ! ». Je ne pense pas que cela fasse de moi une spécialiste mondiale, tout au plus, maintenant, une amatrice éclairée, éventuellement… Bon, si c’est un message caché pour que j’approfondisse le sujet, alors je m’y colle avec plaisir….

Sinon, un petit message de remerciement particulier à Laurence Picot et à Philippe Le Granche qui m’ont conseillés lors de cette plongée sur le bateau. Grâce à eux, je viens enfin d’investir son mon premier matériel photographique, je vais pouvoir faire mes premiers pas pour prendre des photos sous-marines… Je compte sur leur accompagnement pour la suite, ça risque d’être drôle !…

Merci à tous,
Au plaisir des prochains échanges lors des plongées ou balades sur les Estran…
Florence NICAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *